Cheveux, Conscience, Non classé

Côté cheveux : je shampouine plus, je lave!! Et ça change tout…

Se mettre au No Poo ne signifie pas qu’on a décidé de remettre les dreadlocks à base de « cheveux sales » au goût du jour…

18369678

Seulement on ne se savonne plus la tête avec de la mousse toxique, ni même naturelle, on parlerait alors de Low Poo, mais on lave ses cheveux avec des produits naturels, à base de plantes en poudre, d’argile et d’eau.

On peut même utiliser des produits courants de la vie quotidienne qui ne sont pas forcément destinés à cet usage.

Qui n’a jamais entendu parlé du shampoing aux œufs ou au masque à l’huile d’olive?

Pendant ma 2nde grossesse, on m’a découvert un dérèglement de la thyroïde et une maladie auto-immune qui a nécessité un traitement par aspegic et injection d’héparine au quotidien, pour ne pas perdre à nouveau le bébé.

J’ai eu une grossesse assez compliquée, dont je vous reparlerai surement…

Toujours est-il que comme beaucoup de femmes enceintes, j’avais de magnifiques cheveux!! Puis il y a eu l’accouchement et la chute hormonale…

J’avais déjà tendance à les perdre pas mal, avant.

Je sais pas si c’est lié, mais j’ai pris la mauvaise habitude de me les brosser uniquement les jours de shampoings. Bon tu me diras avec un lavage un jour sur deux, c’est pas non plus la folie!!

Mais là, en plus d’en retrouver des poignets à chaque coiffage, ils étaient ternes, secs et sans vie.

Du coup, j’ai décidé de commencer à les couper et je suis donc passée, de ça :

_MG_6721
et finalement, je trouve que ce n’était pas si mal…

A ça :

DSC_0568
Oh la ravie!!

Ça se voit pas forcément, sur la photo, mais j’ai beaucoup aimé porter cette coupe. Je trouvais ça : frais, moderne, facile à coiffer.

Le seul hic, c’est qu’une coupe courte, ça s’entretient, contrairement à ce qu’on croit…

Pas le temps de passer toutes les 3 semaines chez le coiffeur. Après 2-3 mois, il était temps de laisser pousser.

J’ai pas pensé à faire des photos de mes pires moments de coiffure en attendant la repousse, mais ça aurait été rigolo de le faire!!

A ce moment-là, j’avais déjà un peu avancé, dans ma démarche de « consommer autrement-consommer mieux« , grâce à la découverte des allergies alimentaires de Mini et au constat dressé sur la présence de produits chimiques nocifs (pour nous et pour l’environnement) dans nos produits cosmétiques, qu’on utilisait au quotidien, même sur les filles… C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à chercher d’autres solutions et j’ai découvert deux supers groupes:

Dans le 1er, j’ai appris les bases. Je ne sais même pas comment j’ai atterri là, je cherchais des shampoings clean, donc plutôt en Low Poo…

Dans le 2nd, j’ai rencontré des nanas au top!! Des conseils judicieux, des astuces, des partages, dans la bonne ambiance et la bienveillance!!

Un jour que je cherchais vainement à espacer mes shampoings cracras, j’ai lu qu’une amie à moi, inscrite sur le groupe et avait écrit un post à propos d’un lavage à la farine de pois chiche. Je venais d’en acheter pour tenter une recette pour Mini. Du coup, je me suis dit : « pourquoi pas!! »

C’était le 8 décembre : mon 1er No Poo.

Au départ, j’ai pensé que j’avais fait une belle connerie!! J’arrivais pas à rincer et en plus mes cheveux me semblaient tout sec… Du coup, je me suis demandée ce qui m’avait pris de me foutre de la bouffe dans les cheveux!!! Mais je me suis dit qu’il fallait quand même que j’aille au bout du test pour me faire vraiment ma propre idée et je les ai séché…

J’ai eu du mal à croire que le côté rêche que je sentais mouillé avait complétement disparu une fois sec :O

Du coup, si vous vous lancez ne soyez pas surprise!!

Je ne saurais pas vous expliquer comment ça se fait, mais c’est comme ça.

La recette que j’utilise n’a pas ou peu variée, depuis le début. A en croire, les témoignages sur le groupe, j’ai eu beaucoup de chance. La 1ère que j’ai essayé, a tout de suite fait l’affaire.

Cette recette, la voici :

  • 2 cuillères à soupe de farine de pois chiche
  • 1 cuillère à soupe de sirop d’agave
  • de l’eau

Je reste toujours très attentive à ce que je vois passer sur le groupe et il semblerait que la farine de blé a les mêmes effets que la farine de pois chiche.

Du coup, maintenant, je fais :

  • 1 cuillère à soupe de farine de pois chiche
  • 1 cuillère à soupe de farine de blé
  • 1 cuillère à soupe de sirop d’agave
  • de l’eau

Une fois que j’ai mis les farines et le sirop d’agave, dans mon bol, je commence toujours par délayer avec un peu d’eau, pour éviter les grumeaux et après j’en ajoute autant qu’il en faut pour la quantité et la consistance dont j’ai besoin.

Je n’oublie pas effectuer mon rinçage acide.

Pourquoi est-ce qu’il est important de terminer par un rinçage acide?

Je trouve que ça aide à éliminer les éventuels restes de poudre que j’aurais eu du mal à rincer avant. Ça permet également d’éviter que les résidus de calcaire, par exemple ne ternissent les cheveux.

Le vinaigre, comme le citron, sont des ingrédients naturels qui boostent la brillance et aident à discipliner les frisottis et le démêlage.

L’acidité comme le froid resserrent les écailles du cheveu, c’est pour ça qu’on le conseille en fin de lavage, pour qu’elles ne restent pas ouvertes et fragiles aux agressions extérieures.

Je lis souvent qu’on conseille le vinaigre de cidre. Personnellement j’utilise un « vulgaire » vinaigre blanc.

Il est devenu mon meilleur allié et m’accompagne dans toutes les pièces de la maison.

Grâce à cette nouvelle routine, croyez-moi, mes cheveux revivent!! Ils sont doux, brillants. Ils sont aussi plus forts, je les perds bien moins, voir plus du tout. Ils sont légers et faciles à coiffer, depuis que je n’utilise plus de produits cracra qui sont aussi bourrés de produits chimiques et perturbateurs endocriniens en tout genre…

Alors à choisir, je préfère mes farines, économique et non toxique!!

Sinon, je me suis rendue compte que mes cheveux avaient tendance à regraisser plus vite en fin de cycle, mais je ne peux pas lutter contre les hormones (naturelles, je ne prends plus de contraception hormonale).

Par contre, c’est vrai que ça m’arrangerait de trouver une solution pour en limiter les impacts sur la peau, les cheveux et la transpiration… Aller savoir pourquoi, je transpire beaucoup plus en période rouge?!?

Depuis que je suis au No Poo (je m’étais pas rendue compte, que ça fait déjà 7 mois!!), j’ai aussi baissé la température de séchage.

Avant pour gagner du temps, je mettais mon séchoir au plus chaud et j’avais souvent le crâne qui me démangeait. Maintenant je mets sur tiède et ça va beaucoup mieux.

Le but étant de réussir à laisser sécher naturellement… Pour l’instant, grâce à cette astuce, je n’ai plus de pellicules, mon cuir chevelu est plus sain.

Je fais des gommages maison, de temps en temps (je suis pas vraiment régulièrement) :

marc de café + huile d’olive

Il existe une multitudes d’autres recettes, en fonction de son type de cheveux et des soucis rencontrés.

Ça me fait pensé que j’en ai complétement oublié le BABA… Le 1er pas sur le chemin du No Poo, c’est bien sûr : le diagnostic capillaire!!

A ce sujet, je vous conseille de lire les deux fichiers de Zoé, de Vivre Végane, Do It Yourself :

Bilan 7 mois après…

Moi qui me shampouinais la tête, un jour sur deux avec des produits de lavage cracra et leur déclinaison (après-shampoing, masque, démêlant) tout aussi chimique, j’en suis à tenir presque 5 jours sans lavage.

Et voilà ce que ça donne à J+5 :

18837010_1350925228296157_1905611631893844188_o

Je trouve ça plutôt pas mal!! Et vous?

Bon j’avoue que je triche un peu… A J+3/+4 en fonction de l’état de mes racines, je fais un shampoing sec.

Mais non pas ceux vendus en parapharmacie ou en grande surface!!

Pour faire mon shampoing sec, je n’ai besoin que de deux ingrédients et l’un d’entre eux est juste destinée à celles qui ont les cheveux foncés.

Recette shampoing sec maison :

  • Maïzena
  • Cacao en poudre

J’ai préparé mon petit mélange dans un pot hermétiquement fermé, prêt à l’emploi, à disposition dans ma salle de bain.

Quand je vois que mes cheveux commencent à regraisser, je trempe un vieux pinceau à maquillage (les gros, ceux pour les poudres visage) gardé pour cet effet, dans le pot, je tapote pour retirer le surplus et je l’applique sur mes racines.

rouge-brush-2092439_1920-e1496482831799.jpg

J’hésite pas à relever les mèches pour en appliquer partout et je vais me coucher… Ça laisse le temps nécessaire à la maïzena d’absorber l’excédent de sébum.

Le matin, je secoue bien et je brosseSi je vois que j’ai abusé sur la quantité, je passe un petit coup de séchoir à froid et ça donne ce que vous voyez sur la photo ci-dessus à J+5!!

Quand on démarre le No Poo, on le fait pour diverses raisons : par conviction, par envie, pour faire des économies ou comme les copines…

Peu importe ce qui vous pousse à commencer, je crois que si vous trouvez votre routine capillaire, vous ne le regretterez pas et vous ne pourrez plus revenir en arrière!!

Personnellement j’en suis à l’étape suivante, si on peut hiérarchiser cette démarche et je me poser la question des colorations : chimique, naturelle? En attendant de me décider, je laisse mes cheveux se parsemer joyeusement de cheveux blancs…

#enrouteverslenaturellementgris?

72c8f59f7bbf1f1a87f4dc538e77744f

 

7 thoughts on “Côté cheveux : je shampouine plus, je lave!! Et ça change tout…”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s