Parfois nos enfants vous semblent plus agités que d’habitude, sans raison apparente...

Selon leur âge, on incriminera tout de suite l’allaitement et là s’en suit une déferlante de « on dit », préjugés et autres « conseils avisés » :

  • tu n’as plus assez de lait,
  • il n’est plus assez nourrissant,
  • il a faim,
  • tu devrais le complémenter en lait artificiel,
  • penses à le sevrer

Ah bon? Tu n’allaites plus ou n’as pas allaité et ton enfant est quand même particulièrement irritable?

Euh… On va essayer de chercher toutes les causes autres possibles ensemble, pour notre histoire d‘enfant énervé/énervant parce qu’il faut bien avouer qu’un enfant vraiment énervé et carrément énervant!! 

Les coliques? le LA qui n’est pas adapté? ou l’eau ne lui convient pas? Ah y a aussi les dents et les maladies de saisons, en tout genre…

Oui oui vraiment avoir des enfants, ça fait rêver mais il ne faut pas oublier que quand ils sont petits, tu passes par de grands moments de doutes et de solitudes!!

Bon une fois que t’as tout checké, éventuelles allergies et manque de sommeil compris, que t’es même allée, jusqu’à faire vérifier la couleur et la consistance de ses selles sur des groupes de bébés allaités (ou pas, d’ailleurs).

tumblr_mrh1zrs5L81spqd9ko1_500

Ben tu t’inscris sur des groupes de discussions et de soutiens, entre mamans d’enfants ingérables ou agités ou encore qui ne dorment pas ou peu et là, tu trouves de tout!!

  • des adeptes du fameux « 5,10,15 »,
  • des mamans complétement désespérées à bord du burn out, prêtes à tout essayer pour gagner quelques minutes de sommeil,

à qui tu pourras conseiller de suivre notre #defijapprendsaprendresoindemoi pour les aider à sortir un peu de leur routine tellement enrichissante mais parfois, aussi, un peu étouffante,

  • des femmes qui savent tout sur tout et mieux que les autres,
  • des mamans sensibles, à l’écoute et bienveillantes, qui t’aideront à supporter les journées les plus difficiles,

parce qu’il n’y a qu’entre mamans vraiment fatiguées que tu peux vider ton sac sans être jugée!!

Y a des groupes vraiment super sur facebook, mais attention c’est comme partout, faut faire le tri 😉

Là, tu en découvres certaines… Elles te semblent un peu plus en avance sur toi, à moins qu’elles ne soient, en fait, beaucoup plus fatiguées ^^ Ou alors, elles sont peut être tout simplement, connectées à d’autres choses… En bonne sceptique de base, t’as d’abord l’impression qu’elles sont plutôt déconnectées ou complétement barrées à te parler des différentes phases de la lune

Puis un jour, ou plutôt une nuit où tu ne dors encore pas, tu y penses et repenses. Tu fais quelques recherches rapides, en te disant que tu ne trouveras surement rien d’autres que des légendes urbaines dans lesquelles des farfelus profitent de ces nuits de pleine lune pour sortir leur attirail de vampires ou de loups-garous… Et en fait, tu trouves pleins de trucs, des forums et autres témoignages de personnes dont le sommeil semble réellement perturbé par le cycle de la lune!!

Malgré mes doutes, j’ai bien du admettre que même sur moi, ça avait une influence.

Je me souviens, qu’avant même d’avoir des enfants, il y avait déjà certaines nuits, où j’avais plus de mal  à trouver le sommeil que d’autres, ou alors j’étais plus agitée.

Toujours est-il qu’une fois, cette idée en tête, j’y ai été plus attentive.

C’est pas le fait de savoir que c’était la pleine lune, qui allait m’influencer et faire que j’allais mal dormir, mais quand il m’arrivait d’avoir un sommeil perturbé, j’attendais le matin pour regarder quel était la phase de la lune pour voir si ça pouvait expliquer ma nuit.

Pourquoi? Très sincèrement, je n’en ai pas la moindre idée…



Edit : Comme je n’aime pas rester sur des questionnements sans réponse, je suis allée faire quelques recherches supplémentaires et si j’en crois ces articles, la lune a belle et bien un effet sur nous et notre sommeil et c’est scientifiquement prouvé :

http://jactiv.ouest-france.fr/vie-pratique/forme-sante/cest-prouve-pleine-lune-perturbe-notre-sommeil-22364

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/07/26/21068-preuves-effets-pleine-lune-sur-notre-sommeil
Je vous explique vite fait :

En 2003, des scientifiques suisses ont menées des recherches en vue de mesurer les différences de sommeil selon l’âge et le sexe d’une trentaine de volontaires, tous bons dormeurs.

Des années plus tard, ils se sont servis de ces mêmes résultats et on élargit leur études pour vérifier si la pleine lune avaient des effets, sur le sommeil.

Et les résultats sont très significatifs!!

Les enregistrements polygraphiques* montrent que durant les 4 jours qui précédent et suivent la pleine lune, la durée totale du sommeil est écourtée du 20 minutes.

De plus, les volontaires mettent en moyenne, 5 minutes de plus pour s’endormir.

L’analyse détaillée des ondes cérébrales nocturnes montre que l’intensité du sommeil profond (le plus réparateur) diminue de 30%  pendant la période de pleine lune. Du coup, le cerveau se repose moins, on est plus fatigué, énervé, agité.

Je vous passe les détails qui explique que « cette phase […] est primordiale pour l’organisme. C’est le moment où se produisent de nombreux processus biologiques tels que la mémorisation, la sécrétion d’hormones (dont l’hormone de croissance), ou la régénération cellulaire. »

D’autres chercheurs de l’université de Bâle ont réalisés en parallèle, des tests sanguins qui ont permis de révéler que le cycle lunaire influence aussi la production de mélatonine : une hormone fondamentale pour la régulation du sommeil, puisqu’elle « joue un rôle crucial dans le cycle veille-sommeil », de notre horloge interne, basée sur 24h, qu’on appelle le rythme circadien.

Lors des périodes de pleine lune, « son taux est plus bas que d’habitude au moment du coucher […] Libérée dès la tombée de la nuit pour faciliter l’endormissement, elle atteint un pic entre 2 et 4 h puis diminue pour préparer le réveil. »

«C’est la première fois qu’il est possible d’apporter des preuves objectives de l’impact du cycle lunaire sur le sommeil humain», souligne Sylvia Frey (une des scientifiques suisses)

Ainsi, les chronobiologistes émettent l’hypothèse selon laquelle, il existerait également chez l’humain, une horloge interne «circa-lunaire» réglée sur les cycles de la lune.

On reconnait déjà l’existence de ce rythme circa-lunaire, chez les animaux, notamment les animaux en milieu aquatique, puisque les phases de la lune ont des effets directs sur les courants marins.

Il ne devrait donc rien avoir d’étrange à supposer que nous y soyons également sensible, puisque notre corps est constitué de 65% d’eau.

Aussi loin que cela remonte, les « gens de la terre », qu’on les appelle : paysans, agriculteurs ou jardiniers ont prêté une attention particulière à la position de la lune, attendant qu’elle soit favorable à leur plantation (ascendante ou descendante), pour leur apporter des soins précis ou tout simplement semer leurs graines.

Selon le site naturophathie82 :

La phase descendante de la lune correspond à un mouvement de repli vers soi. C’est le moment de faire le bilan, « de réaliser des renoncements positifs : laisser de côté ce qui ne nous « sert » plus, ce qui n’a plus sa place ». Elle offre aussi un sursaut d’énergie.

On parle souvent de la pleine lune, mais saviez-vous que la nouvelle lune influence aussi notre comportement?

La phase ascendante de la lune marque un début, un renouveau. La nouvelle lune est un moment idéal pour clarifier ses intentions, se donner des objectifs. En ce sens, elle est plutôt créatrice. Elle donne de l’énergie pour avancer dans de nouveaux projets portés par une dynamique d’expansion et d’ouverture. Mais elle a aussi pour conséquence de fragiliser les personnes qui y sont réceptives : nervosité, angoisse, trouble du sommeil…


Voilà qui explique pourquoi nous sommes perturbés par les différentes phases de la lune et de la même façon, pourquoi nos bouchons ont des comportements débordants d’énergie plusieurs fois par mois, sans qu’on ne sache, jusque là, dire pourquoi 😉

Cela dit, on ne sait pas pourquoi certains d’entre nous y sont sensibles et d’autres, non…

Et vous, vous êtes des êtres lunaires?

Attention prochaine nouvelle lune le 24 juin 2017, prépare ta tisane, mamie, ça va swinguer!!

Viens partager ou trouver des solutions pour s’apaiser et/ou aider bébé à s’endormir, sur la page facebook.

 
 
 
 


Lexique :

*Enregistrement polygraphique : est un examen proposé pour explorer et enregistrer l’activité du cerveau pendant les différentes phases du sommeil, à l’aide d’électrodes posées sur le crâne.

Partager cet article :