On est le 6 février, je crois qu’il est temps de se pencher sur ce défi du mois.

Il n’est pas toujours simple d’identifier ses peurs, alors dans un premier temps, je nous propose d’être dans :

L’OBSERVATION.

➡️Observons nos réactions, face aux différentes situations qui nous arrive dans une journée.

➡️Observons-nous sans jugement!

Y a des choses qui nous font beaucoup de bien, sourire, rire…

Y a des trucs qui nous font sortir de nos gonds, qui nous énervent, qui nous fatiguent, qui nous touchent, qui nous blessent ou carrément nous vexent…

Y a des moments où on est plus sensibles que d’autres, plus sur la défensive, plus irritables…

Cette semaine, on va essayer de comprendre pourquoi nous réagissons à certaines choses et pas à d’autres.

On est dans une société qui prône la performance.

On se retrouve souvent dans des situations d’insécurité dans lesquelles, on agit instinctivement face à la pression de l’environnement, qu’il soit familial ou professionnel.

On agit et notre corps entier réagit pour être toujours plus… plus efficace, mieux vu, perçu, reconnu, aimé, etc etc etc

Toutes ces choses qui nous font réagir, parfois même physiquement et sont tout autant de choses qui peuvent nous empêcher d’être pleinement nous-même : la peur d’échouer, la peur du regard des autres, la peur d’échouer…

Et je ne suis pas la seule à le croire puisque ça me vient de François Lemay, je vous laisse d’ailleurs visionner sa vidéo sur l’intérêt d’apprendre à s’observer, ce sera peut être plus clair pour vous :

Qu’en pensez-vous?

On s’observe en toute bienveillance sans jugement, ni culpabilité?

Et on se dit : »tiens là, j’ai réagi comme ça, parce que… »

Ça vous semble faisable? Vous avez envie d’essayer?

#defietoi #defietoimoisparmois #defifevrier #defietespeurs #nelaissepastespeursgerertavie

> Aller, je commence et vous donne l’exemple!!

Partager cet article :