L’été est bien là, il fait chaud, on adopte le rythme des vacances même si on travaille, on paresse un peu, on prend le temps de lire un bouquin, de participer à un atelier inspirant … Et on « fait » des mandalas. On colorie et on se surprend à retomber en enfance, avec nos crayons et marqueurs de toutes les couleurs.

C’est une grande tendance depuis quelques années, dans nos pays occidentaux de se reconnecter à son « Essence » et à son authenticité.


Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à consulter nos autres articles :


Savez-vous qu’il est possible d’aller plus loin dans la démarche en dessinant de A à Z vos propres mandalas ?

C’est ce que je vous propose en atelier à La Vie Enchantée, à Marcinelle : partir d’une feuille blanche et laisser parler votre âme…


Comment cette technique peut-elle influer positivement sur votre vie ?


Selon le psychanalyste Carl Gustav Jung, des mandalas spontanés peuvent apparaître dans vos rêves ou vos dessins. Selon lui, le mandala, représentant le Soi, a pour fonction d’attirer intuitivement l’attention sur certains éléments spirituels, par la contemplation et la concentration, aboutissant à la réconciliation intérieure et à une
nouvelle intégrité de l’être. Tout un programme !


En langage simplifié, ça donne quoi ?


Les mandalas permettent en premier lieu une expression artistique et créative, une aide à la détente et à la relaxation, mais aussi une entrée en méditation pour certains (dont je fais partie).

Ils aident à se déconnecter de la vie quotidienne.

Les créer est un exercice simple, agréable et empreint de positivité. Et si la partie créative est mise à l’honneur, les bienfaits sur la santé physique et psychique sont nombreux.


Dessiner un mandala est en quelque sorte un acte sacré, un rituel permettant de se raccorder à son état spirituel.


Le terme « mandala » vient du sanskrit et signifie « cercle sacré ». C’est, dans différentes religions et courants de pensées, une représentation du cercle de la vie, avec les différents cycles qui la composent.


Au-delà de toute interprétation spirituelle, le mandala est avant tout un moyen de se relaxer, de se débarrasser du stress et des angoisses. Il permet de se recentrer sur les priorités de la vie et dissipe toute tendance à l’éparpillement.


Mais si l’on veut se pencher sur l’aspect mystique de ces représentations ô combien symétriques (géométrie sacrée), il faut bien avouer que les mandalas favorisent un certain type d’énergie.

En eux se retrouve une symbiose du monde spirituel, de la nature, de l’amour et de la guérison.

C’est le lieu d’énergies positives, d’harmonie et de prospérité.

Les mandalas favorisent la concentration, l’expression du « ici et maintenant » et le lâcher-prise.

Ils représentent l’équilibre vital, la paix et le calme.

Visuellement, ils sont une manifestation artistique qui nous ravit et permettent de réduire le niveau d’anxiété et de stress.


Ces dernières années, les mandalas ont gagné en importance au niveau éducatif, surtout chez les plus petits.

Le choix des motifs et des couleurs aide les adultes comme les enfants à maintenir une attention accrue.

Que votre mandala soit simple ou plus élaboré, qu’il vous prenne une heure ou une demi-journée, l’important est que cette activité soit un rendez-vous avec vous-même, avec vos pensées et sensations.

Un moyen de se connecter à vous-même et de faire taire les turbulences de votre mental.

Ils permettent de prendre conscience des émotions refoulées, traduites notamment par la sélection des coloris.

Le bien-être acquis au fil des séances de mandalas favorise la confiance en soi et la révélation de son plein potentiel.


Les mandalas sont une option avec laquelle vous pouvez non seulement développer vos talents artistiques, mais qui vous aideront également à améliorer vos capacités cognitives et émotionnelles.

 

Alors, vous commencez quand ? 🙂

Marjorie Porignaux

Coach de vie à La Vie Enchantée

Marcinelle, Belgique

Partager cet article :