Sep 082018
Être blogueur dans un monde de blogueuses!

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de la réalité d’être un blogueur dans un monde de blogueuses. Depuis que je blogue, j’ai remarqué que c’est un domaine à forte dominance féminine.

Détrompez-vous, je ne dis pas que c’est une mauvaise chose. Par contre, en tant que blogueur masculin, il y a certaines choses qui viennent moins me parler et qui me déçoivent un peu.

Malgré tout, je ne crois pas que les blogueurs sont mal accueillis sur la blogosphère par les blogueuses, car je ne crois pas (je suis pas mal certain en tout cas) que ce dont je vais parler plus bas est fait par méchanceté. Les choses se passent tout simplement comme ça…

Ce n’est pas toujours facile d’être un blogueur masculin!

Trois choses que j’ai remarquées

Pas du tout les mêmes

Étant blogueur masculin, mes thèmes sont pratiquement toujours différents de ceux de mes collègues blogueuses.  Certains se ressemblent par contre, comme quand je raconte mon quotidien.

Les différences sont plus prononcées quand je change mon chapeau de blogueur pour celui de lecteur de blogs. Évidemment, disons que les textes de mode, beauté et cosmétiques ne sont pas ceux que je lis le plus(et je parie que c’est la même chose pour les autres messieurs!).

Ça me fait donc vraiment plaisir quand je trouve un texte qui me correspond et que « je peux » lire!

Bien que je ne blogue pas sur ces thèmes (je préfère raconter ma vie ha ha!), les rares articles de blogueurs masculins que j’ai vus sont principalement sur la mode masculine et parfois sur la littérature, ce qui ne me rejoint pas (j’adore lire, mais j’en fais rarement un sujet d’article, car, par expérience, ça ne semble pas toucher mes lecteurs…).

Au delà de moi, je crois vraiment que les hommes et les femmes qui bloguent n’ont pas le même style et la même approche. N’étant pas (encore) parent, je ne vis pas vraiment cette situation, mais les blogs « de mamans » et les blogs « de papa » semblent avoir des thèmes récurants (famille, éducation, valeurs, etc.), sans toutefois en parler de la même manière!

Bonjour
Le problème selon moi avec cette « appellation », c’est qu’elle n’est pas inclusive…

Une phrase non inclusive

Je suis conscient que c’est « une expression » utilisée pour s’adresser à la majorité, mais quand je vois un post Facebook, qui commence par « Bonjour les filles », je zap… Je poursuis mon chemin sans même regarder ce qu’il y a après!

Évidemment, je sais que de temps en temps, je vais passer à côté de choses qui auraient pu m’intéresser, mais pour moi, « Bonjour les filles », c’est un « turn off » majeur.

Ici, je ne demande pas à ne plus voir ça, je vous dis juste ce que ça me fait quand je vois ça!

défi commentaires

Un concept restrictif

Dans certains groupes Facebook ou les blogueurs et blogueuses peuvent partager leurs textes, les administrateurs ont mis des restrictions qui rendent le « travail » difficile aux blogueurs masculins.

Parfois, quand on veut publier notre texte, il faut mettre des commentaires ou s’abonner aux blogs ou compte Instagram des autres.

Ces situations sont embêtantes pour moi, surtout les commentaires. Récemment, je me suis désabonné d’un de ces groupes, car je ne pouvais simplement JAMAIS publier de texte. Il fallait mettre un commentaire à chaque article qui avait été publié avant le nôtre. PROBLÈME! Les deux textes publiés avant les miens parlent de vêtements féminins pour l’été et de cosmétiques. Qu’est-ce que je suis censé faire? J’ai passé mon chemin…

Bref, je ne voulais vraiment pas écrire ce texte pour me plaindre et demander aux blogueuses de changer leurs pratiques, mais vraiment pour expliquer les différences importantes que je vois entre blogueurs et blogueuses.

Et vous, vous pensez quoi de tout ça?

MT

 

Retrouvez le sur facebook et son blog

 

Partager cet article :

Mathieu

Grand (6 pieds et 4 quand même!) gars qui essaye de faire du mieux qu’il peut pour être un adulte, Mathieu a étudié en journalisme et est maintenant rédacteur web. Un bon côté geek assumé (Star Wars, les Avengers, les mangas et les jeux vidéo), il a aussi un petit côté qu’il assume moins (genre les Minions et les Pokémon) et un côté moins geek qui donne des passions pour le hockey, le football et des trucs du genre (mais pas les chars!). Venez me voir au www.larubriquedetoutetderien.com!


Reader Comments

  1. Aaah Mathieu, déjà, j’aime ta présentation, tu cites Marvel 💖 ensuite, je te rejoins sur le sujet des groupes dans lesquels il faut commenter avant de pouvoir poster. Moi même, bien qu’étant une fille, je n’ai pas vraiment d’inspiration quand il s’agit de commenter la dernière combishort à la mode ! , pour terminer, je dirais qu’il faut continuer à mettre, au contraire, je suis pas mal de blogueurs hommes, qui ont une vue différente de nous, sur certains sujets, et c’est justement ce qui fait la richesse de la blogosphère !

  2. En tant que minorité, il est certes difficiles de trouver une façon de s’exprimer pour faire entendre sa voix mais c’est alors justement là que tu dois trouver ta force. 🙂 Probablement pas mal de gars aimeront lire ton blogs car sûrement se retrouveront-ils en toi. ^^

    C’est ce qui plait tant aux lecteurs et quand bien même s’il est possible que les sujets divergent selon le genre, je crois sincèrement que les hommes aimeront aussi se reconnaître dans tes péripéties. :p

    Peut-être tes lecteurs ne lisent pas trop mais par exemple si tu aimes débattre de certains films de temps en temps ou de jeux vidéos, ça peut également intéresser aussi. Moi aussi j’ai du mal à trouver des sujets qui intéressent et pourtant je suis une fille. ^^’

    Peut-être que dans la blogosphère être une fille me procure malgré tout des facilités même s’il n’est pas facile de se faire remarquer dans le milieu pour tout un chacun …

    En tout cas, je trouve ton article très intéressant et interpellant. Déjà, je prends bonne note de ta remarque sur les salutations qui excluent d’office la gente masculine. Je ferais plus attention la prochaine fois 😉

    Aussi, pour ton indignation envers les boosteurs des réseaux dans les groupes.
    On ne se rend, en effet, pas toujours compte que de ce fait on exclue également une partie des membres… :/

    Enfin, voilà, je sais qu’il est difficile pour une minorité de s’imposer, j’en suis moi-même une sauf que c’est dans la société au quotidien.
    J’espère sincèrement que tu arriveras à trouver ta place dans ce milieu ^^

  3. Bonjour,
    Pour ma part je ne fais pas de différence entre un blog homme et un blog femme. Bien sur dans mon blog je parle beauté mais pas que… Je voyage et j’aime partager mon ressenti sur mes découvertes et faire des points, des bilans sur des choses qu’on a fait et je pense que mon blog est accessible à tous. Je peux comprendre ce frein au discours, genre salut les filles mais je pense que chaque homme peut aussi avoir un blog et se faire sa place. J’ai beaucoup aimé la façon d’écrire cet article. Il donne le ton et j’avais très envie de le lire jusqu’au bout.
    A bientôt

  4. Hello ! Je comprends tout à fait ton point de vue, étant une blogueuse féminine (oui forcément !), je me reconnais dans les travers que tu décris, d’ailleurs sur Instagram j’avoue souvent poser les questions au féminin car très peu de garçons passent par là et pour cause !

    Pour les groupes « d’entraide aux commentaires » je suis complètement d’accord avec toi, moi, même en temps que fille je m’en fiche un eu des trucs sur les enfants ou du 50è article sur tel rouge à lèvres et je trouve le concept de devoir par exemple aller commenter chez deux personnes puis les tagguer et je ne sais quoi encore pour pouvoir mettre son article carrément relou, alors je passe mon chemin ou je vais sur un article qui me plait pour laisser un com’ mais sans respecter les règles et en ne mettant pas mon lien.
    Je préfère les groupes ouverts, d’ailleurs c’est que je t’ai trouvé.

    Au niveau du contenu de mon blog, il est certes orienté féminin mais il y a sujets « neutres » comme des test de produits alimentaires ou de livres. Mon lectorat est surtout féminin mais c’est à regret car les garçons ont leur place et ne sont pas tous branchés que jeux vidéo ou mode, et je crois que tu es l’un des seul à avoir laissé un commentaire. Après il y a peut-être aussi une question de timidité ou de peur de laisser un commentaire.

    A très bientôt,
    Lili

    1. Oui et comme je dis, je pense que c’est normal que les choses soient comme ça puisque les blogueuses s’adressent à la majorité, soit des femmes.

      Au Québec, à la fin d’une communication gouvernementale p

    2. … par exemple, on peut lire que le masculin a été employé pour faciliter la lecture. Sinon, ça ferait des blogueurs(euses) qui ont été(e)s bla bla bla avec un gros paquet de parenthèses… ça ne serait pas lisible!

      Et comme je disais, le but n’était pas de me plaindre ou de lancer une révolution, mais surtout de sensibiliser!

  5. Bien qu’étant blogueuse féminine, je te rejoins dans le problème que j’ai parfois avec le fait de devoir commenter d’autres articles pour pouvoir faire la promotion du sien. Ca revient à « commenter pour commenter », ça n’ouvre pas toujours la discussion et je ne vois pas toujours d’intérêt à le faire, même si les sujets sont censés plus me convenir puisque je suis une femme (mais on n’est pas toutes intéressées par la mode, la cosmétique ou la vie de maman et ça complique pas mal les choses…)
    De mon côté, j’essaie de m’adresser au plus grand nombre quand je poste. Je commencerai donc toujours par un « bonjour tout le monde » ou « salut à tous » par exemple !
    Passe une bonne journée.

  6. C’est vrai que l’on voit souvent « hello les filles », j’ai fait cette erreur lors de mes débuts. J’étais à 10 mille lieux de penser aux blogueurs masculins! Et il y en a pourtant! Du coup lorsque je partage mes articles, je mets « hello la blogo » ou encore « hello à tous! ». J’inclue tout le monde, et sans discrimination.
    Mais, je peux comprendre à la longue que cela soit usant de voir toujours ce même refrain!

  7. Hello, voilà, je lis ton article et je pense à tous les articles où j’ai écrit au féminin ou pour les femmes. En vrai, tu as tout à fait raison,et je pense que je vais modifier mon approche pour la rendre plus inclusive . Merci, parce qu’en vrai, je n’aurai pas pensé à ça du tout…

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *